Empreinte territoriale

Jumelage - Renforcement de l’expertise scientifique et technique et mise en œuvre du système de management de la qualité au sein de la police scientifique et technique algérienne

Ce projet de jumelage entre la France, l’Espagne et l’Algérie, qui a démarré le 17 mars 2019 pour une durée de deux ans, vise à former et à renforcer la police technique et scientifique algérienne en s’attachant particulièrement au suivi de l’assurance qualité.

Réunis sous financement européen, le Service Central de la Police Technique et Scientifique (SCPTS) français, le Commissariat Général de Police Scientifique (CGPC) espagnol et la Sous-Direction de la Police Scientifique et Technique (SDPST) algérienne s’associent dans le cadre d’une coopération technique de long-terme.

Civipol intervient dans ce projet pour le compte du ministère de l'Intérieur, représenté par le SCPTS, en consortium avec le CGPC espagnol et son opérateur, la Fundación Internacional y para Iberoamérica de Administración y Políticas Públicas (FIIAPP).

Présentation du projet

Afin de hisser les services publics algériens au niveau des pays les plus avancés en la matière, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dont dépend le SDPST, cherche à moderniser les services de police et à développer leurs capacités d’action. Cela s’inscrit dans la dynamique algérienne d’alignement sur les standards internationaux en matière de respect des droits fondamentaux et de l’Etat de droit. En l’occurrence, une amélioration notable des systèmes de management de la qualité de la police scientifique est impérative pour garantir les droits de la défense et ceux des victimes.

Le jumelage est découpé en 3 volets ou composantes qui visent les résultats suivants :

1. Renforcer les capacités institutionnelles et techniques du Département d’Assurance Qualité, dans l’objectif qu’il devienne un interlocuteur privilégié pour tous les cadres de la PTS, tant à l’échelon central que départemental. Pour cela, le jumelage assistera la définition d’une stratégie de management de la qualité, formera le personnel du département et renforcera les procédures existantes.

2. Mettre à jour les compétences du personnel et le système de Management d’Assurance Qualité. La formation du personnel et la certification du système d’assurance qualité est assurée à travers un programme d’enseignements et de formations approfondies et diversifiées au personnel de tous les départements tel que :

- la formation sur les principes de base de l’assurance qualité ;

- la formation sur des thèmes spécifiques à l’assurance qualité ;

- le renforcement de la participation de la SDPST/ DGSN dans la communauté criminalistique internationale ;

- la sensibilisation, la formation et le renforcement des capacités en matière d’hygiène, de sécurité, d’environnement et de prévention contre la contamination.

3. Amener un certain nombre de méthodes vers le statut de «prêt pour être accréditée» dans un proche avenir, via l’élimination des non-conformités et l’accréditation des méthodes afin d'homogénéiser l’ensemble des pratiques criminalistiques algériennes et faire du pays un partenaire important de la communauté scientifique criminalistique internationale.

Objectifs et enjeux

Chaque volet implique le développement d'une série d'outils, afin de pouvoir atteindre les résultats listés ci-dessus. Le principe d'action est celui d'une collaboration participative avec le bénéficiaire algérien, afin de mettre en place conjointement un système de management de la qualité (SMQ) adapté aux intérêts et logiques terrain en Algérie.

La réalisation de ces objectifs se traduira concrètement par le développement du département d’assurance qualité et l’obtention d’accréditation (ISO17020 et ISO17025) pour l’ensemble des méthodes scientifiques au cours des dix prochaines années, bien que des premiers résultats soit attendus au cours du projet.

Plus qu’un simple projet de jumelage, ce projet est aussi le lieu d’échange de savoir-faire et de bonnes pratiques entre les policiers algériens, français et espagnol avec l’idée de diffuser les innovations légales et techniques communautaires.

Le projet en chiffres

1,3 M€

Budget du projet

400+ jours d’expertise

Hommes/Jours

Chronologie

D'une durée initiale de 24 mois, le projet a débuté le 17 mars 2019, avec l'installation de la Conseillère Résidente de Jumelage (CRJ) à Alger.
Le projet a été prolongé de 6 mois, afin de garantir l'atteinte des objectifs du projet.

  • 14 mars 2019

    Début du projet

    Signature du contrat principal

  • 17 mars 2019

    Début du projet

  • 11 juin 2019

    Séminaire de lancement du projet de jumelage à la DGSN

  • 31 décembre 2021

    Fin prévue du projet

Cérémonie de lancement Cérémonie de lancement

À propos du projet

Statut du projet

En cours

Type de financement

Union Européenne

Type de contrat

Subvention