• Évènement
  • Développement d'une nouvelle doctrine académique au CEIAGAVA

    Posted on 02 November 2022

    Développement d'une nouvelle doctrine académique au CEIAGAVA par le renforcement et la mise à jour des procédures opérationnelles policières visant à lutter contre le trafic de drogue en milieu rural (Bolivie).

    Dans le cadre du projet « EU Law enforcement support to Bolivia's Special Police Force to Fight Drugs », dont l'objectif est de mettre en œuvre une assistance technique aux institutions boliviennes en matière de lutte contre le trafic de drogue et les crimes connexes, CIVIPOL a détaché trois instructeurs français, pour une mission de formation des forces spéciales de lutte anti-drogue de la police bolivienne.

    Composée de deux anciens légionnaires et d'un ancien parachutiste des troupes de marine, l'équipe d'experts avait pour objectif de participer à la réactualisation de la doctrine académique du Centre de formation anti-narcotique du CEIAGAVA (Centro de Entrenamiento Internacíonal Anti Narcoticos Garras del Valor), situé à Chimoré, en Bolivie. 

    Ce centre, dont la mission est de former les membres de la police bolivienne aux tactiques, techniques, procédures et opérations de lutte antistupéfiants, se basait jusqu'alors sur des méthodes d'enseignement issues de celles des Rangers américains.

    Plus concrètement, cette formation ayant eu lieu du 19 au 30 septembre 2022 avait pour but le renouvellement de la doctrine pédagogique et technique du Centre d'entraînement, via la formation d'une vingtaine d'instructeurs du Centre à des thématiques opérationnelles d'action en jungle.

    Les stagiaires du Centre ont notamment été formés à la reconnaissance en jungle, au pistage, à la survie, aux opérations fluviales, aux nouvelles méthodes de tir en jungle, aux méthodes de tracking (recherche d'individus en jungle ou d'éléments amis perdus), ainsi qu'à la préparation de mission et aux réactions au contact de l'ennemi (tactiques d'embuscades, du coup de main, combat au corps à corps, etc.).

    Cette mission, qui répondait à un besoin exprimé par les autorités du pays, a permis à la police bolivienne de renforcer ses compétences en matière d'opérations en jungle, ce qui s'inscrit plus largement dans l'effort du pays dans sa lutte antistupéfiants.

    Depuis 2012, aucun instructeur étranger n'avait participé à une action de formation au profit des instructeurs du Centre d'entraînement international CEIAGAVA.

    img2 img2
    img3 img3
    img4 img4
    img1 img1