Identité

ORGANISATION DE CAMPAGNES POUR LE RATTRAPAGE D’ENREGISTREMENT DES NAISSANCES DES ENFANTS INSCRITS DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET LEURS FRATRIES

L’état civil est l’un des services les plus fondamentaux dans un pays. Son importance se manifeste aussi bien sur le plan individuel que collectif. Sur le plan individuel, il donne droit à l’enfant d’être reconnu comme membre d’une communauté et d’une famille et établi le lien d’appartenance à une nation. Sur le plan collectif, il permet à l’Etat de planifier les projets de développement socio-économiques et de réviser le fichier électoral ainsi que de mettre à jour le registre de la population. En dépit d’une législation favorisant la déclaration des naissances, 25% seulement des enfants sont enregistrés à l’état civil. Le taux de fréquentation de l’école primaire est élevé (80%) et permet d’envisager une approche efficace de rattrapage des naissances en milieu scolaire.

Présentation

Depuis juin 2018, CIVIPOL intervient avec un projet d’organisation de campagnes en vue du rattrapage d’enregistrement des naissances de 2,4 millions d'enfants inscrits dans les établissements scolaires, ainsi que leur fratrie. Ce projet, d’une durée de 30 mois, est financé par la Cellule de Financement des Etats Fragiles (CFEF) et la Banque Mondiale, en soutien au gouvernement congolais. L’objectif est en priorité de donner un état civil à tous les enfants inscrits dans les établissements scolaires et leur fratrie dans un délai de 3 ans.

Objectifs et activités menées

CIVIPOL collabore pour ce projet avec CARITAS RDC, UNFPA, DIGITECH, IDEMIA et TRANSTEC pour assister le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère de la Justice et le Ministère de l’Education Primaire, Secondaire et Professionnelle (EPSP) avec:

  • Une campagne de rattrapage pilote avec l’enregistrement d’enfants et fratries inscrits dans les écoles de la province de Kinshasa, pour ensuite généraliser cet objectif à l’ensemble des provinces du pays.
  • Les enfants sont enregistrés au sein d’une base de données centralisée permettant le suivi des dossiers, y compris l’attribution d’un numéro unique, et leur mise à jour.
  • Les méthodes et moyens utilisés au sein du projet servent de base pour que le gouvernement congolais mette en place un système national d’état civil.
  • Ce système est numérisé avec l’utilisation de techniques innovantes telles que la biométrie.

 

- -

Le projet en chiffres

14, 5 millions USD

Budget

8

Experts mobilisés

2,4 millions

Enfants bénéficiaires

Chronologie

  • 29 juin 2018

    Début du projet

  • juin 2019

    Phase pilote dans la province de Kinshasa

  • septembre 2019

    Passage à l'échelle sur l'ensemble des provinces

  • 31 décembre 2020

    Fin du projet

- -

À propos du projet

Statut du projet

En cours

Type de financement

Banque Mondiale

Type de contrat

Prestation de service